cochenille traitement naturel

Cochenilles : Des traitements naturels pour les éliminer Leave a comment

Les cochenilles sont des insectes de la famille des Coccidés qui s’attaquent aussi bien aux plantes d’intérieur qu’aux plantes de serre et de véranda. Elles se présentent sous deux formes : l’une d’aspect cotonneux blanc, la cochenille farineuse, l’autre à carapace marron, la cochenille à bouclier.

Une fois sur les plantes, les cochenilles se nourrissent de la sève jusqu’à ce que les végétaux s’épuisent. Il est donc important de protéger vos plantes de ces ravageurs. Pour ce faire, découvrez quelques traitements naturels contre les cochenilles !

Période et conditions d’activité des cochenilles

Bien qu’elles puissent être en activité toute l’année, les cochenilles ont des saisons de prédilection. En effet, elles apprécient la chaleur et l’humidité. C’est pourquoi on les retrouve à l’extérieur du printemps à l’automne.

Elles aiment aussi le doux climat de l’intérieur de nos habitations qui leur permet de s’y développer toute l’année. D’ailleurs, elles quittent l’extérieur pour les plantes intérieures dès l’automne afin de passer l’hiver au chaud. Par ailleurs, les périodes sans pluie, avec un temps chaud, sont des périodes favorables durant lesquelles elles font beaucoup de ravages.

Pour sucer la sève des plantes, les cochenilles enfoncent leurs suçoirs généralement au niveau des nervures sous les feuilles ou sur les branches. Elles préfèrent les plantes touffues et peu taillées. Elles se cachent aussi au niveau des parties qui peuvent leur offrir un abri, comme les plis des écorces.

Lorsque la température de la pièce est élevée, les cochenilles se multiplient beaucoup plus vite. Pour finir, l’humidité accélère leur cycle de vie, favorisant ainsi leur croissance rapide. Imaginez alors l’étendue des dégâts lorsque toutes ces conditions sont réunies !

Dégâts des cochenilles sur les plantes

Si les cochenilles attaquent les végétaux, c’est parce que la sève est riche en sucres et en protéines végétales qu’elles sont incapables de synthétiser.

Les plantes infestées de cochenilles perdent ainsi beaucoup d’éléments nutritifs. La conséquence est un ralentissement de leur croissance et un jaunissement de leurs feuilles. On observe aussi une chute des feuilles abîmées car la salive des cochenilles est toxique.

Enfin, les déjections sucrées des cochenilles (encore appelé miellat) recouvrent les feuilles. Ce miellat facilite l’apparition de fumagine, un champignon noir qui bloque la photosynthèse.

Tous ces phénomènes affectent le développement de la plante. Finalement, cette dernière donne peu de fleurs ou de fruits, et même si c’est le cas, ces derniers sont de mauvaise qualité.

Heureusement, tous ces dégâts peuvent être évités si l’on applique tôt des traitements naturels efficaces contre les cochenilles.

Les plantes sensibles aux cochenilles

Les cochenilles s’attaquent à de nombreuses plantes. Toutefois, elles ont tendance à se concentrer sur certaines. Les végétaux les plus attaqués sont :

Les plantes d’intérieur

Les cochenilles farineuses aiment les plantes confinées, ce qui explique qu’elles soient présentes toute l’année en intérieur. Elles ont une préférence pour les crotons, les plantes grasses et les cactus, les ficus, les palmiers, etc. Elles colonisent aussi plus rarement les orchidées et l’hibiscus.

Les arbustes et arbres d’ornement

Les plantes d’ornement et les arbustes comme le laurier rose, le fusain, l’olivier et le cycas sont très sensibles aux cochenilles.

Les agrumes

Les agrumes sont particulièrement touchés par les cochenilles. On retrouve donc ces insectes sur le citronnier, l’oranger, le mandarinier…

D’autres arbres fruitiers peuvent aussi être infestés comme les figuiers ou les poiriers.

Quel traitement naturel préparer pour tuer les cochenilles ?

Les cochenilles font beaucoup de dégâts, pouvant aller d’une simple baisse de la qualité ornementale de la plante à la mort complète de cette dernière.

De plus, une plante infestée risque de contaminer les voisines. Il est donc urgent d’éliminer les cochenilles dès l’apparition des premiers signes. Pour y arriver, voici quelques traitements naturels efficaces contre les cochenilles.

Traitement à l’huile blanche : colza

Le colza produit une huile naturelle comestible pour l’homme et aux propriétés anti-cochenilles pour les plantes.

En effet, en enrobant les cochenilles, le film lipidique du colza les empêche de respirer, de bouger, et même de s’alimenter. Leur mort survient donc rapidement. Ce traitement naturel contre les cochenilles ne nécessite aucune préparation particulière. Vous devez juste acheter l’insecticide à l’huile de colza  prêt à l’emploi et le pulvériser sur et sous les feuilles de vos végétaux.

Traitement au savon noir

Le savon noir est un produit naturel fabriqué à partir de potasse et d’huile végétale. Souvent utilisé comme détergent, il existe sous forme liquide et sous forme de pâte. C’est sous forme liquide qu’il est utilisé comme insecticide. Grâce à ses deux facultés antiseptiques et insecticides, il tue les larves de cochenilles et nettoie le miellat. C’est un insecticide de contact qui bloque les voies respiratoires des cochenilles.

Il est préférable d’utiliser le savon noir au cours du printemps. En effet, il est plus efficace sur les cochenilles lorsqu’elles sont au stade larvaire.

Le savon noir  doit être dilué à 5 % avant pulvérisation. Cette dilution se fait en mélangeant 5 cuillères à café de savon noir liquide dans 1 litre d’eau tiède.

Ce traitement naturel contre les cochenilles est à effectuer tôt le matin ou en fin d’après-midi.

Les huiles essentielles répulsives

Les huiles essentielles sont des essences provenant de certaines plantes aromatiques qui servent à éloigner les insectes des végétaux. Elles sont généralement combinées. Les plus efficaces sont les suivantes :

  • L’huile essentielle de Géranium Rosat : Composée d’acide formique, de citronellol et de géraniol, elle agit comme un insecticide doublement toxique.
  • L’huile essentielle de menthe poivrée, composée de menthol et de menthone.
  • L’huile essentielle de petit grain bigarade, qui contient beaucoup de limonène.

Recette d’un traitement naturel fait maison

Il existe plusieurs traitements naturels pour lutter contre les cochenilles. Certains peuvent être réalisés à la maison. Nous vous proposons celui-ci parce qu’il est facile à faire et très efficace.

Faites le mélange des produits naturels cités plus haut de la façon suivante :

  • 1 cuillère à café d’huile de colza
  • 1 cuillère à café d’alcool à brûler (ou à 90°)
  • 1 cuillère à café de savon noir
  • 1 litre d’eau.

Agitez le mélange dans votre pulvérisateur puis pulvérisez sur et sous les feuilles. Renouvelez l’application quelques heures plus tard, puis tous les 15 jours par la suite si besoin. Pensez à protéger le pied des plantes pour que le produit ne pénètre pas la terre.

Vous pouvez également l’appliquer au coton tige de façon très précise sur les cochenilles présentes sur vos plantes d’intérieur !

Que faire pour éviter l’apparition des cochenilles ?

Les meilleures manières de lutter contre les cochenilles sont la prévention et la surveillance quotidienne.  Vous devez donc prendre les mesures nécessaires pour éviter les conditions favorables au développement de ces dernières. En voici quelques-unes :

  • Tailler régulièrement vos plantes pour aérer leur feuillage et couper les branches trop infestées pour les éliminer ;
  • Déplacer vos plantes d’intérieur à l’extérieur lorsqu’il pleut et que le temps est doux ;
  • Fertiliser modérément pour obtenir une croissance régulière et homogène ; Un excès d’azote favorise l’apparition d’insectes piqueur-suceurs de sèves.
  • Favoriser la présence des prédateurs de cochenilles comme les coccinelles, les chrysopes, les syrphes ;
  • Traiter les plantes avec de l’huile minérale en fin d’hiver, et très régulièrement pour les agrumes du printemps à la fin d’été.

Pour conclure, les cochenilles sont des insectes piqueurs et suceurs néfastes pour les végétaux. Les traitements naturels contre les cochenilles proposés ci-dessus sont efficaces. Mais il peut parfois être nécessaire de les répéter. N’oubliez pas d’enfiler des gants et des lunettes de protection avant de démarrer le traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *