pulvérisateur à dos

Les pulvérisateurs à dos : Comment bien choisir son modèle ? Leave a comment

Un pulvérisateur à dos est un appareil portable qui permet de projeter des produits phytosanitaires sur des cultures sous forme de fines gouttelettes. Cet outil est l’apanage des jardiniers amateurs comme des professionnels qui désirent allier efficacité et confort de travail. Quel est concrètement son rôle et comment choisir son modèle ? Éléments de réponse dans cet article.

Pourquoi utiliser un pulvérisateur à dos ?

Les cultures sont souvent menacées par des parasites, des champignons et des herbes indésirables. Pour les protéger, il convient de les traiter par moments avec des produits phytosanitaires (herbicides, fongicides, insecticides) ou de les booster avec des engrais foliaires liquides (purin d’ortie, de consoude…).

Ces produits sont toujours dilués dans l’eau de pluie avant pulvérisation. Selon le cas, le mélange obtenu porte le nom de « bouillie » ou de purin.

Mais les produits phytosanitaires peuvent s’avérer dangereux aussi bien pour l’homme que pour les plantations lorsqu’ils ne sont pas utilisés avec précaution et précision. D’où l’intérêt d’un matériel qui permet d’épandre en toute sécurité une dose précise de bouillie sur la plante cible. C’est à cela que sert un pulvérisateur.

Il en existe plusieurs types : portables en bandoulière, portés sur le dos à l’aide de bretelles, sur un chariot roulant ou même motorisés pour un usage en agriculture sur des cultures professionnelles.

Le pulvérisateur à dos est choisi pour le confort qu’il offre et son efficacité. En effet, son poids bien réparti laissera votre dos léger et vos mains libres. La qualité de son jet permet de diffuser uniformément la bouillie sur vos plantes qui recevront donc la dose qu’il faut. Aussi, grâce à sa cuve qui peut contenir jusqu’à 20 litres, il convient pour les grands jardins.

Petit bonus : l’usage d’un pulvérisateur vous permet d’utiliser peu de produits pour une grande surface. Fini donc le gaspillage !

Quels sont les éléments importants à prendre en compte pour l’achat ?

Pour choisir le pulvérisateur à dos qui convient le mieux à votre utilisation, il faut déjà savoir comment il fonctionne.

Avant toute chose, il faut préparer la bouillie dans un seau et la verser ensuite dans le réservoir. Le liquide est ensuite mis sous pression avec une pompe manuelle. Ce dernier va traverser la buse qui va le fragmenter en de fines gouttelettes. Ce sont ces gouttelettes qui seront projetées sur les feuilles des plantes à traiter.

Il existe deux principaux types de pulvérisateurs à dos, dont le choix dépend de l’étendue de votre surface cible et de l’utilisation que vous désirez en faire.

Chacun des deux types de pulvérisateurs à dos a une capacité précise et un mode de fonctionnement particulier. Votre choix dépendra donc de vos objectifs.

Le pulvérisateur à dos à pression d’air préalable

La capacité du pulvérisateur à dos à pression d’air préalable varie souvent entre 2 à 12 L. L’une de ses particularités est que le liquide est mis sous pression directement dans le réservoir. En effet, ce dernier est muni d’une pompe qui y est directement incorporée.

Il faut pomper jusqu’à sentir une certaine résistance pour que la bouillie présente soit mise sous pression. Ensuite, grâce à la lance, vous pourrez pulvériser pendant plusieurs minutes avant de devoir réitérer l’opération de pompage.

L’appareil convient donc aux jardins de taille moyenne (entre 200 m2 et 700 m2). Au-delà, la tâche devient trop épuisante.

pulverisateur a dos

Le pulvérisateur à dos à pression entretenue

Le réservoir du pulvérisateur à dos à pression entretenue peut contenir entre 12 et 20 litres de liquides. Ici, le liquide est mis sous pression dans une cloche à air grâce à un système de soupapes. Il possède un levier de pompage latéral. C’est à l’aide de ce dernier, qu’il faut pomper en permanence pour maintenir la pression.

L’utilisation de l’appareil nécessite de se servir des deux mains. Si vous êtes droitier, positionnez l’appareil de telle manière à avoir le levier sous la main droite et vice-versa si vous êtes gaucher. La seconde main tiendra la lance pour projeter la bouillie.

Si vous souhaitez faire du désherbage, utilisez le pulvérisateur à dos à pression entretenue. En effet, sa grande capacité le rend apte à traiter les surfaces de plus de 700 m2. Mais attention, son poids important une fois chargé peut s’avérer préjudiciable pour votre dos si vous ne choisissez pas les bonnes bretelles.

Tenir compte de la qualité des composants du pulvérisateur

Que vous ayez choisi un pulvérisateur à dos à pression d’air préalable ou entretenue, le choix du modèle doit être basé sur la qualité de ses composants.

La cuve : Une capacité adaptée à la surface à traiter

La cuve sert de réservoir. Elle doit faire 25 kg au maximum lorsqu’elle est entièrement remplie. Au-delà, ce modèle est à abandonner, car il pèse sur votre dos. Les niveaux de remplissage doivent également être gradués et visibles. Pour cela, il faut préférer les cuves translucides.

Le système de portage : Des bretelles confortables

Ce système doit être composé de bretelles permettant de porter l’appareil sur le dos. Pour que ce dernier soit confortable, il faut choisir des bretelles qui ont des épaulettes réglables et rembourrées. Elles permettent de répartir convenablement le poids de la cuve sur le dos. Il faut aussi privilégier les bretelles robustes qui ne seront pas détériorées par les produits utilisés.

Le tuyau, en aluminium

Sa longueur est variable selon les modèles. Il doit être suffisamment long pour vous permettre de bouger librement et en métal léger (aluminium) pour une plus grande longévité. Il faut donc qu’il mesure au moins 40 cm.

La lance, à débit réglable

La meilleure lance est celle qui est dotée d’un poignet et d’une gâchette pour contrôler le débit du liquide projeté. Choisissez celle dont la gâchette est dotée d’un système de marche/arrêt actionnable avec plusieurs doigts, car cela est moins fatigant. Peu de modèles disposent d’un verrouillage de la gâchette en position ouverte. C’est pourtant très pratique lorsque la surface à traiter est importante !

Les buses à jet brouillard, pinceau ou miroir

Leur choix dépend de l’utilisation qu’on veut en faire. On distingue :

  • les buses à jet brouillard pour pulvériser les insecticides et les fongicides ;
  • les buses à jet plat « pinceau » pour le désherbage localisé ;
  • les buses à jet plat « miroir » pour le désherbage d’un jardin plus grand.

Le système de mise sous pression

Il est important que le système de mise sous pression soit muni d’un manomètre. Cela vous permet de contrôler au fur et à mesure que vous travaillez la pression dans la cuve afin de l’ajuster au besoin. Un régulateur de pression est l’idéal. Pour finir, assurez-vous que le levier de pompage latéral soit solide.

Pour résumer, avant de choisir son pulvérisateur à dos, il faut avoir une idée de l’utilisation que l’on veut en faire. En effet, le meilleur pulvérisateur à dos est celui qui allie sécurité, efficacité et confort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *